Les vêtements et accessoires de mode emblématiques de la culture africaine

L’Afrique est connu pour être le continent le plus fidèle à ses habits traditionnels. Signes d’une véritable appartenance culturelle, les habits et les différents accessoires sont colorés et parés de motifs originaux. Découvrez ci-après ses vêtements et accessoires de mode qui sont emblématiques de la culture africaine.

 

Le pagne

Le mot pagne vient du latin « pannus » qui signifie morceau de tissu. Le pagne est ainsi une pièce de tissu, de deux à quatre mètres de long, tissé et orné de motifs, dont les hommes et les femmes de l’Afrique subsaharienne se parent aussi bien au quotidien que lors d’événements particuliers. Cette pièce de tissu est souvent faite de coton, mais peut aussi être confectionnée à base de matière végétale tressée.

Selon les pays, le pagne ne s’attache pas de la même façon. Habituellement, ce sont les femmes qui les portent. Vous le trouverez ainsi porté de la hanche jusqu’aux genoux ou aux chevilles.

Le pagne est également un moyen de s’exprimer pour les femmes d’Afrique. Un pagne noué au niveau de la taille signifie que celle qui la porte est célibataire alors qu’une femme superposant deux pagnes est déjà prise. Bien que la génération actuelle ne sache pas toujours interpréter les motifs des pagnes, ces derniers sont toujours porteurs de messages. Ainsi, des motifs de poule avec des poussins reflètent une grande valeur donnée à la famille tandis que des motifs d’yeux signifient qu’un homme plaît à une femme.

 

Le boubou

Le boubou est une grande robe ample portée aussi bien par les hommes que par les femmes en Afrique. Cet habit était à l’origine conçu pour donner du confort à celui qui le porte en raison du climat tropical chaud du continent. Aujourd’hui, il est devenu un habit traditionnel et typique de l’Afrique noire.

Le boubou est conçu dans du wax, un coton de grande qualité qui est ciré et orné de différents motifs. Chaque motif a sa propre signification et chaque pays ou région aura ses variantes et spécificités quant à la forme et aux couleurs du boubou. Le nom ne sera pas non plus le même selon les pays et les régions : agbada, babban riga ou encore grand boubou. Cet habit traditionnel se porte aussi bien lors de grands événements que dans la vie de tous les jours. Toutefois, le niveau de détails apporté à l’habit ne sera pas le même en fonction de l’occasion pour lequel il est porté. De la broderie ajoutera plus de prestige à un boubou.

  

Le dashiki

Le dashiki est une chemise ample faite de tissu wax avec des dessins et formes très colorés. Ces derniers sont des motifs propres à la culture africaine qui ornent le col en V ainsi que le bord des manches. Cette tunique courte, qui arrive au niveau de la hanche, est souvent portée par des hommes, bien que la mode ait fait que de plus en plus de femmes l’adoptent. Très à la mode aux États-Unis dans les années 60, cette chemise en tissu traditionnel de l’Afrique subsaharienne a été porté par de nombreux afro-américains pour démontrer leur ascendance africaine et mettre en avant cette appartenance.

Le dashiki se porte dans la vie de tous les jours. Toutefois, pour de grandes occasions ou des cérémonies importantes, il se décline avec de la soie comme matière principale et est souvent paré de broderies. Dans les années 2000, le dashiki devient tendance et commence à envahir le marché de la mode en Occident.

 

Le kanga et le kitenge

Le kanga et le kitenge sont deux habits traditionnels africains très similaires. Il s’agit d’une pièce de tissu rectangulaire en coton ornée de motifs vifs et souvent accompagné d’un proverbe ou d’un message. Cet habit rappelle le paréo ou le sarong asiatique, mais avec des motifs propres à l’Afrique de l’Est. Il trouve ses origines sur l’île de Zanzibar et le mot kanga fait référence aux points noirs et aux beaux motifs présents sur la queue du paon.

Les femmes portent le kanga pour toutes les occasions tandis que les hommes le portent rarement, et le cas échéant, ils le mettent uniquement à la maison. Le kanga se porte comme une jupe ou une robe. Il suffit pour cela de l’enrouler autour de la taille ou de la poitrine et de faire une nœud pour le faire tenir. Les femmes l’utilisent aussi comme une écharpe pour porter facilement leur bébé, certaines l’enroulent autour de la tête pour la protéger du soleil, d’autres l’utilisent comme rideaux ou nappes de table.

 

Le foulard

Le foulard africain se met principalement sur la tête pour protéger les cheveux du soleil, mais aussi pour des raisons esthétiques. Comme beaucoup d’habits et d’accessoires africains, la façon de le porter ainsi que ses motifs ont une réelle signification non-verbale. La manière de nouer le foulard peut ainsi vouloir dire qu’une femme est célibataire, mariée ou veuve.

Alors que le foulard était à l’origine un symbole d’asservissement des femmes noires, il est aujourd’hui synonyme de féminité, d’élégance et d’indépendance pour la femme en Afrique. Le foulard se décline dans une infinité de designs. Ainsi, plus il est excentrique et coloré, plus l’occasion pour laquelle le porter est importante, ou plus la personne qui la porte est importante. Le foulard se veut aussi plus discret pour la vie de tous les jours, et offre plus d’une cinquantaine de façons de le nouer. Pendant longtemps, il était l’apanage de femmes plus âgées en Afrique. Aujourd’hui, le foulard africain est devenu une tendance très suivie en Occident, et attire de nombreuses jeunes générations en Afrique.

 

Les bijoux africains

Traditionnellement, en Afrique, les bijoux sont bien plus que de simples accessoires esthétiques qui parent le corps. Comme les habits traditionnels, les bijoux véhiculent un message et ont plusieurs fonctions : protection contre les mauvais esprits, monnaie d’échange, etc. Le fait de se parer de tel ou tel bijou marquait l’appartenance à une certaine tribu. Pour exemple, on retrouve chez les tribus massaï des bijoux faits majoritairement avec des perles.

Les bijoux africains sont confectionnés dans de nombreux types de matériaux : bois, perles, plumes, pierres précieuses ou semi-précieuses, coquillages, etc. Aujourd’hui, les bijoux africains sont à la mode et sont utilisés pour des raisons principalement esthétiques. Ils se retrouvent partout en Afrique et s’exportent aussi en Occident. Ils se démarquent toujours par leurs couleurs éclatantes ainsi que leurs matières naturelles.

 

Colorés et beaux, les vêtements et accessoires emblématiques de la culture africaine ont trouvé une place dans la mode moderne et se déclinent de toutes les façons, aussi bien en Afrique que dans le reste du monde.

Cliquez ici sans attendre pour découvrir nos vêtements et accessoires africains.

Articles Récents

La chine en Afrique

La Chine, nouvelle puissance économique mondiale, incontournable aujourd’hui dans ce grand jeu de la mondialisation, que le monde entier (tous sauf l’Afrique) est obligé de jouer, et dans lequel, on...

En savoir plus

Comment vivent les africains

Chaque société évolue différemment et à des rythmes bien different les uns des autres. L’Afrique, de par son histoire, esclavagiste par exemple, peut sembler en « retard » face à...

En savoir plus

Pourquoi l'afrique est pauvre

D’un point de vue purement de ressources, il est certain que l’Afrique est loin d’être pauvre. Mais il est ici plutôt question, si l’on devait reformuler la question, de se...

En savoir plus